Tri selectif

Le tri sélectif : de l’or dans nos poubelles

« Mieux t’achètes,  mieux tu tries,  moins tu paies… »

 

Certes le système est un peu contraignant et mérite un certain entraînement : il faut faire un pré-tri à la maison,  peut-être avoir plusieurs récipients et surtout…surtout se déplacer. Qu’il est loin ce Point d’Apport Volontaire alors que le tabac, la boulangerie, l’école ou le bar sont aux portes de la maison ! Mais dans une époque où l’on parle tant et tant d’environnement, d’effet de serre, de protection de la planète, de pollution, où l’on fait des grands plans de Grenelle, d’interminables colloques sur le réchauffement  de la terre et d’innombrables sommets du G 8 puis du G 20, les résultats sont là, et bien là et que le seul moyen que nous ayons à l’avenir et dans un très proche avenir, non pas de diminuer notre facture de traitement de nos déchets mais d’en limiter le coût exponentiel, c’est de trier, trier mieux, trier encore.

 

Quelques chiffres : en 2008trie1

  • Par décision du Conseil Communautaire du Pays de Fayence, augmentation sensible de la T.E.O.M. (Taxe d’enlèvement des ordures ménagères) cette année. Le taux passe de 9.08 % à 9.50 %.
  • Cela représente 371 000 euros de dépenses supplémentaires pour la Communauté de Communes pour la même prestation.
  • Actuellement le canton produit 12 000 tonnes d’ordures ménagères et à peine 10 % de ce volume est trié.
  • Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, la T.G.A.P. (taxe générale sur les activités polluantes) qui s’applique aux décharges, va passer de 8.46 euros à 13.50 euros par tonne mise en décharge. Ce montant devrait atteindre 20 puis 40 euros d’ici à cinq ans. Je vous laisse faire la multiplication…
  • Le coût du transport et du traitement a lui aussi augmenté, hausse imputable au prestataire de service.

 

 

Vous n’êtes pas convaincus ?trie2

Alors il faut rajouter que le prestataire de service, après avoir traité les déchets issus des P.A.V. et identifiés commune par commune, les revend à des industriels  pour une réutilisation commerciale, que cette vente produit des ressources qui sont reversées en partie à la Communauté de Communes qui les impute à son tour en diminution sur la part communale d’enlèvement et de traitement des déchets.

Et voila comment nos poubelles bien triées, nous font faire quelques économies.

plan PAV

 

De quoi parle-t-on ?

Déchet : D’après la loi du 15 juillet 1975, on appelle déchet  « tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau produit ou plus généralement, tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l’abandon. »

Déchet ultime : Loi du 15 juillet 1975 : « déchet pour lequel il n’existe plus de valorisation possible. (Recyclage, compostage, incinération avec valorisation énergétique.) »

CSDU (Centre de Stockage des Déchets Ultimes.) : Lieu de stockage des déchets ultimes. (Loi du 13 juillet 1992.)

Centre de tri : Complément indispensable du tri des usagers. Installation industrielle où les déchets issus du tri sélectif des usagers sont triés et conditionnés en vue de leur recyclage.

Valorisation : Terme recouvrant le réemploi, la réutilisation, la régénération, le recyclage, la valorisation des déchets.

Collecte sélective : Ramassage des déchets préalablement séparés par les usagers (ménages ou producteurs) en vue de leur valorisation.

P.A.V. : Point d’Apport Volontaire. C’est le cas dans notre commune qui met à disposition des usagers un réseau de point d’apport réparti sur le territoire et accessible à l’ensemble de la population.

Recyclage : Réintégration d’un matériau  récupéré,  dans le cycle de production dont il est issu.

 

Bon à savoir :

  • La collecte, le transport et le traitement des déchets sont une compétence de la Communauté de Communes.
  • 33 % du poids et 50 % du volume de nos déchets sont des déchets d’emballages recyclables.
  • Une famille de 4 personnes produit environ 10 déchets d’emballages par jour et plus d’1,5 T d’ordures ménagères par an.
  • En trente ans notre production de déchets a augmenté de 60 %.

Recyclage :

  • Chaque tonne de plastique recyclée permet d’économiser 700 kg de pétrole brut.
  • Chaque tonne d’acier recyclée fait économiser 1 tonne de minerai de fer ou encore l’énergie que consomme 1 personne en 9 mois.
  • L’aluminium est recyclable à l’infini et à 100 % sans perte de qualité.
  • Le carton se recycle une dizaine de fois et devient du carton plat ou ondulé (Papier cadeau, carton d’emballage, classeur, boite de lessive, boite à chaussures, papier toilette,…) 1 tonne de carton recyclé fait économiser 2.6 tonnes de bois et 17 m3 d’eau.
  • 1 tonne de vieux papier donne 600 kg de papier recyclé. Attention : pas de carton ni de film plastique entourant les prospectus.
  • En France, une bouteille de verre sur deux est recyclée ce qui représente 660 kg de sable préservés pour 1 tonne de verre recyclée. Attention : Pas de vaisselle, de vitres, d’ampoules ni de bouchons métal ou liège.
  • Les médicaments et les boites inutilisées sont à rapporter chez le pharmacien. Les boites vides en carton peuvent être déposées dans le container carton.
  • Les vêtements, chaussures et jouets sont à déposer dans les colonnes spécifiques généralement disposées près des points de collectes de certains P.A.V. (au moins trois sur la commune)
  • Les piles sont à déposer dans des containers spécifiques généralement disposés dans les grandes surfaces, chez les revendeurs mais aussi aux points de collectes des P.A.V.

 

Contenu moyen d’une poubelle :

  • 25 % de papiers & cartons
  • 11 % de plastiques y compris les bouteilles.
  • 13% de verres
  • 4 % d’emballages métalliques
  • 18 % de matériaux divers (déchets fins, textiles…)
  • 29 % de restes alimentaires.

Ce qui veut dire que 71 % de nos poubelles pourraient être recyclées si nous faisions un effort supplémentaire

Vous voyez les économies !

 

 

Les déchets ont la vie dure :

  • Trognon de pomme : quelques jours à 6 mois.
  • Mouchoir en papier : 3 mois.
  • Mégot de cigarette : 3 mois à 2 ans.
  • Chewing-gum : 5 ans.
  • Boite de conserve : 10 à 100 ans.
  • Canette en aluminium : 200 à 500 ans.
  • Bouteille en plastique : 100 à 1 000 ans.
  • Bouteille en verre : 4 000 ans.
Mis à jour : mercredi 4 septembre 2013 11:36

Restez informé!

Sélectionnez les lettres d'information auxquelles vous désirez vous abonner.



Joomla Extensions powered by Joobi

Fête du Pain 2013
Fête du Pain 2013
Commémoration 70ème anniversaire Libération de Fayence
Commémoration 70ème anniversaire Libération de Fayence
27ème Rallye de Fayence 2013
27ème Rallye de Fayence 2013
Remplacement Fenêtres La Ferrage
Remplacement Fenêtres La Ferrage
lancement du guide des producteurs de notre terroir 8
lancement du guide des producteurs de notre terroir 8
Réfection chemin de la Bane
Réfection chemin de la Bane

Horaires d'ouverture de la mairie :
du lundi au vendredi :
de 8h00 à 12h00 et 13h30 à 17h00